Le monde de Montalbano

  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2014

29 juillet 2014

Premières enquêtes: les premières diffusions

Classé sous Non classé — montalbano @ 09:10

Le 10 août, les deux premiers épisodes à la suite:

à 20h45 Retour à Vigata

à 22h40 Le mort du jour de l’an

(Source…)

27 juillet 2014

Emission sur la cuisine sicilienne…

Classé sous Non classé — montalbano @ 11:09

Sur France Inter, ce dimanche, maintenant, 11h-midi: la cuisine sicilienne !

24 juillet 2014

Entretien: « le polar, c’est une discipline »

Classé sous Non classé — montalbano @ 22:25

Un entretien avec le Maestro, qui date de 2001, et qui vient de (re)faire surface… : Andrea Camilleri : « le polar, c’est une discipline »

17 juillet 2014

Cet été: Montalbano, les premières enquêtes

Classé sous Non classé — montalbano @ 14:17

France3 va diffuser cet été les « premières enquêtes »… Source.

16 juillet 2014

Diffusion de la série sur « La première »

Classé sous Non classé — montalbano @ 12:43

1094_smallAmi(e)s qui recevez « La première » (chaine de l’Outre-Mer) soyez heureux: la série est actuellement diffusée sur cette chaîne. Cette diffusion est une nouvelle fois notée en VOST mais je doute fort que ce soit le cas…

13 juillet 2014

La piramide di fango

Classé sous Non classé — Dottor Pasquano @ 16:58

Il pleut à torrents sur Vigata.
Un cadavre en sous-vêtements dans une canalisation inutile en construction, un vélo qui traîne près d’une pyramide de boue.
Un Catarella qui confond les noms jusque sur son GPS.
Un journaliste intègre qui enquête sur des entreprises de travaux publics peu scrupuleuses.
Une vieille qui tient un commerce illégal sous la protection d’un fils herculéen un peu simplet.
Un coffre-fort insoupçonnable.
Et Montalbano qui s’immerge dans la fange des liaisons dangereuses entre marchés publics et argent sale, tout en gardant un oeil sur Livia, en déprime depuis la mort de François, qui se trouve une nouvelle amie pour remonter la pente.
« La pyramide de boue« , publié le 28 mai, est le dernier opus montalbanesque de Camilleri.
Un épisode comme on les aime, dans l’atmosphère glauque des constructions qu’on voit s’écrouler régulièrement lorsqu’il y a des coulées de boue en Sicile. Magouilles, personnages truculents, et la coucourde de Montalbano qui carbure plein gaz.
Un seul regret : pas de ces scènes mythiques entre le commissaire et son légiste préféré.

Un extrait traduit maison :
« Les couleurs existaient pus, on voyait rin qui n’ait le grisâtre uniforme de la gadoue. La sange, comme il disait Catarella. Et ptêt qu’il avait pas tort, passque la fange s’était pointée dans le sang, qu’elle en était devenue partie ‘ntégrale. La fange de la corruption, des pots-de-vin, des remboursements bidons, de l’évasion fiscale, des arnaques, des bilans falsifiés, des caisses noires, des paradis fiscaux, du bunga bunga… »

idées en liberté |
Une Histoire, Mon histoire:... |
mehri blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Recueil du coeur ouvert ...
| kilari1504
| Maudits